Comment agir ?

Lors de mes courses, j’anticipe

  • Je prends un cabas, un panier, un caddie ou un sac en tissu réutilisable
  • Au marché, je réutilise les sacs en papier et mes boîtes à oeufs
  • J’ai toujours avec moi un petit sac pliable pour les courses imprévues
  • J’établis une liste de course pour éviter les achats inutiles

 

Pour limiter les emballages :

  • Je privilégie les achats en vrac, les grands conditionnements et j’achète à la coupe.
  • J’évite les portions individuelles si possible (riz, fromage, sucre, …)
  • J’achète frais (légumes, fruits, viande, poisson, fromage) et local dans la mesure du possible.
  • Je suis attentif à la provenance des produits (un transport long engendre souvent des emballages supplémentaires)
  • J’opte pour des emballages en verre (bocaux pour olives, confiture, miel, compote, bouteilles d’huile…) réutilisables à l’infini. Pensez à utiliser des bocaux avec une grande ouverture.
  • Je veille à éviter le suremballage : sur le packaging du produit sont indiqués les emballages individuels. Certaines enseignes proposent du dentifrice sans emballage.
  • Je consomme en priorité l’eau du robinet et j’utilise une gourde ou une cruche
  • Je choisis les produits rechargeables : savon liquide, lessive,…
  • J’évite les produits jetables et privilégie les produits à usage multiple : les lingettes jetables peuvent être avantageusement remplacées par des chiffons en microfibre, également moins couteux

Je vérifie les dates limites de consommation :

  • Les DLUO (date limite d’utilisation optimale) ou « consommer de préférence avant… » : dépasser cette date ne constitue pas un danger pour la santé. En savoir plus
  • Les DLC (date limite de consommation) ou « consommer jusqu’au… » : apposées sur les denrées périssables, la consommation au-delà de cette date peut représenter un risque. En savoir plus

Je privilégie les éco-labels :

L’eco-label européen, qui prend en considération le cycle de vie du produit et de son emballage
La marque NF environnement, eco-label national,qui certifie un impact moindre sur l’environnement tout au long du cycle de vie du produit

De nombreux autres labels existent : ils servent de guide à l’achat, notamment dans le textile, pour sélectionner des produits plus respectueux de l’environnement. Découvrez la liste des labels ici ou dans un mini-guide édité par l’Ademe.

J’entretiens mes vêtements et textiles

Etre attentif aux étiquettes sur la composition et l’entretien du textile permet d’éviter les mauvaises surprises (nettoyage à sec obligatoire par exemple) et d’adopter les bons gestes au moment du lavage. Découvrez les bons gestes pour faire durer vos vêtements et votre machine à laver!


Je fabrique mes produits ménagers et cosmétiques

Certains cosmétiques ou produits ménagers peuvent être assez facilement fabriqués « maison » pour un coût peu élevé et une efficacité équivalente.

Vous trouverez ci-dessous la recette du liquide vaisselle du Moulin de Lutterbach (pour un flacon de 500 mL – ingrédients à ajouter dans l’ordre) :

  • bicarbonate de soude : 1 cuillère à café
  • vinaigre blanc : 1 cuillère à soupe
  • liquide vaisselle écologique : 100 mL
  • eau : environ 450 mL
  • huile essentielle (facultatif) : 5 gouttes

pouceLe bon geste
Les « café cosméto » proposés par le CINE – Le Moulin à Lutterbach


Je m’équipe

  • Avant d’acheter un nouvel équipement (électroménager, meuble), je vérifie si je ne peux pas faire réparer/relooker les anciens.
  • Si je ne souhaite pas les conserver, je les donne à une filière de réemploi
  • Je me pose la question de l’achat en neuf et opte quand cela est possible pour de l’occasion
  • Je suis attentif à l’utilisation du produit, notamment sur l’entretien, pour prolonger sa vie (détartrage, dégivrage, …)
pouceLe bon geste
Echangez, réparez, vendez : toutes les solutions sur l’annuaire du réemploi !
pouce Equipez-vous de la Climat Box ! Une boîte ingénieuse, permettant d’économiser jusqu’à 95 € et 115 kg de CO2 par an

Vidéos :
Galerie photos :